Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 15:37

Chers/chères vous,

vous trouverez ci-dessous le support de la conférence. Une partie des pages n'a pas été commentée, je vous laisse découvrir et méditer!

Le propos était triple:

a) reconnaître, à travers l'analyse clinique, la légitimité, pour l'enfant/pré-ado/ado, d'une exploration des "bordures", afin de passer du statut d' "OBJET" à celui de "SUJET": cela revient à ne pas "supprimer le risque"...

b) rappeler les limites neuronales d'un cerveau pas encore achevé: capable de ressentir -ô combien!- les émotions, il peut  difficilement se distancier, se projeter dans le temps, maîtriser le clivage entre théâtre social et "Moi"; le discours rationnel, si fondé soit-il, est moins efficient que la "modélisation" (rôle des "neurones-miroirs").

c) réaffirmer la nécessité d'un accompagnement par un/des adultes référents qui sache/nt:

- reconnaître les pulsions

- proposer des cadres "SYMBOLIQUES" (entraînement, règles, valeurs éthiques, "second degré", rituels, sas et frontières), en étant des "paradigmes efficients" et... en n'oubliant pas de narcissiser.

 

La tâche est ardue... mais la tentation de prohiber tout risque "en amont" ("principe de précaution" mal compris...) est toxique: le risque, majeur, est d'assister impuissant au "RETOUR DU REFOULÉ", sous une forme non apprivoisée et... dans le RÉEL.

 

NB: "LE RÉEL, C'EST QUAND ON SE COGNE" . Jacques Lacan (Séminaire III)

ORDALIE

ORDALIE

L'ADOLESCENT ET SES BORDURES / Réu. académique  SÉCURITÉ ROUTIÈRE / 15-11
L'ADOLESCENT ET SES BORDURES / Réu. académique  SÉCURITÉ ROUTIÈRE / 15-11
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 23:38

Chers vous,

le propos était double:

1)  relire les premiers versets de la Genèse et relever les "dérives" des diverses traductions...

2) montrer que ce texte, comme tout mythe -la problématique de la Foi n'a pas été abordée...- , transmet des savoirs, savoir-faire et savoir-être: ici, une exceptionnelle école de la PARENTALITÉ !

 

JE VOUS REMERCIE DE LA QUALITÉ DE VOTRE ÉCOUTE .

GENÈSE I, 1-5: relecture analytique / TEMPLE / 17-10-2019
GENÈSE I, 1-5: relecture analytique / TEMPLE / 17-10-2019
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 20:20

Très intéressant séminaire dijonnais, organisé par l'ANPF (http://www.anpf-asso.org) .

Conférence: "VIOLENCE, DÉCRYPTAGE DU MIME".

Participants nombreux (700!), attentifs et chaleureux, questions pertinentes, multiples contacts pour "une suite", organisation parfaite, et jusqu'au repas exquis!

SUPPORT DE LA CONFÉRENCE

SÉMINAIRE ANPF / 10-10-19 / Conf. "Violence= mème mimé"...
SÉMINAIRE ANPF / 10-10-19 / Conf. "Violence= mème mimé"...
SÉMINAIRE ANPF / 10-10-19 / Conf. "Violence= mème mimé"...
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 11:49

Le présent billet fait suite à:

http://www.taneb.org/2018/11/querulence-addendum-a-trauma/24-11-2018.html,

http://www.taneb.org/2019/01/querulence-2-addendum-2-a-trauma/04-01-2018.html

La mode (?) est à la quérulence, à la déploration, au décadentisme: sans me prononcer ici sur le fond, je rappelle que ce schème est récurrent, ancré au Mythe de l'Âge d'or et, sans doute, de la Rédemption à venir (mais... que/qui faut-il sacrifier? humour...) et... de l'âge qui vient: caricature d'élégie...

(Re)lisez ce texte de Platon (en juxta, avec le Grec en vis-à-vis) et... souriez!

THOMAS COUTURE, "Les Romains de la décadence", 1847

THOMAS COUTURE, "Les Romains de la décadence", 1847

Partager cet article
Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 23:14

SCHÈME ANALYTIQUE : MODESTE COUTEAU SUISSE (simplifié!) …

 

 

La mode et l’inclination des médias pour l’INSTANTANÉITÉ valorisent les discours convenus, modélisés à l’envi : prime à l’émotion, au ressenti, à la « petite phrase », à la victimisation, bref au PATHOS ; la validation d’une ânerie est aisée : « on se lâche, on ose parler, on ose transgresser, être « décomplexé », YOUPPIE !

 

Je rappelle ici le schème analytique, qui discerne (en identifiant et combattant les résistances à « dénouer » -  en Grec ancien, « ana » de bas en haut, en remontant, « luô *» je dénoue!) quatre strates.

 

 

 

1) LE DISCOURS CONVENU

 

Il correspond aux « postures sociales », ou plutôt aux « positions » induites par le groupe de référence (une « posture » est consciente, volontaire, une « position » l’enkystement involontaire dans un rôle opportuniste, avec le risque de « faux self ») ; ainsi,  les discours sont-ils pétris de truismes  dont l’axiomatique est décidée par la meute (« bien pensance », « grille » de lecture universaliste – « catholou **»,« catholique », on ne rit pas!), dont la fonction est de montrer son  appartenance à un groupe, une communauté : en ce sens, ce discours participe à l’ « habitus » et « narcissise » le locuteur tout en donnant des gages de vassalité aux prescripteurs.

 

 

 

2) LE PULSIONNEL

 

Dès que le contrôle s’érode (effet de meute, « mode », modélisation des médias, légitimation du compulsif, hystérisation), l’Affect éclate sous des formes de plus en plus « sauvages » (chaque jour des émissions de TV permettent d’entendre des adultes s’insulter et se blesser - « ta robe de mariage est nulle », « votre hôtel est mal tenu », les « vannes » qui font le miel/fiel des émissions d’Hannouna , Ruquier, Ardisson & Cie), d’où le redoutable impérialisme de la QUÉRULENCE  (verbale, mais aussi judiciaire -on demande « réparation » au pénal…. et au civil) validée sans la nécessaire approche scientifique.

 

 

Dans les premiers  entretiens individuels (consultations) ou collectifs (Analyse de la Pratique, Supervision), les deux premières strates occupent le terrain du discours, se confortant de leur propre antienne.

 

 

 

3) LE NON DIT PUBLIQUEMENT

 

Cette double posture publique s’efface dès lors que la personne accepte de parler « vraiment » d’elle : libérée des injonctions sociales et des inhibitions groupales, elle peut, a demi-mots puis de plus en plus lisiblement, expliciter son triple rapport de Soi à Soi, Soi à Autrui, Soi au Monde. Sous le masque apparaît, souvent comme une belle surprise, une autre personne, un peu moins jouée (« persona », en Latin , signifie « rôle ») , et l’analyse permet -soyons optimiste !- de dépasser l’apparence (l’ « eïdos » de Platon)  et de mieux discerner le Moi (« ousia*** ») .

 

 

 

4) L’INCONSCIENT

 

L’analyse croise alors des silences, des « présences en creux » : L’Inconscient joue comme un tamis qui filtre -et heureusement!- les aspérités du monde, des blessantes scories au trauma majeur : les faits et/ou leur interprétation archaïque sont recouverts d’un voile d’oubli (déni / dénégation / scotomisation / amnésie…) invisible mais actif (phobies, décompensations, etc …) .

L’analyse peut amener à « dire autrement » le Passé (cf. « Secrets de famille », sur ce blog…), de discerner les rails qui subrepticement vous inhibaient et, au mieux, de s’autoriser à mieux explorer le triple rapport cité plus haut...

Le texte en .pdf et... sur fond blanc!

SCHÈME ANALYTIQUE (simplifié!)
SCHÈME ANALYTIQUE (simplifié!)
SCHÈME ANALYTIQUE (simplifié!)
"Tout le monde ment..."

"Tout le monde ment..."

Partager cet article
Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 06:58

Cher.es collègues,

voici le support de la conférence de jeudi. Le propos était d'analyser l' alchimie d'une posture enseignante qui induit et favorise l'épistémophilie, le goût des terras incognitas et de l'Altérité, réitérant -si tant est qu'elle ait eu lieu...- la fonction de Tiers Séparateur (cf. http://www.taneb.org/2019/05/irtess/tiers-separateur-2/06-05-2018.html ) qui ouvre des portes de sortie et évite la tentation de l'homéostasie dans la Dyade.

Le concept exploré est celui de "paréidolie": le cerveau s'ingénie à trouver sens et forme dans une image d'abord floue. "Écouter" une personne, la suivre, c'est parier sur une émergence de sens, d'aventure culturelle, d'Altérité plaisante, et... c'est la condition sine qua non de l'inévitable "travail" pour y accéder. Encore faut-il produire des signifiants joyeux, loin des si tentantes quérulences...

Merci de votre connivente écoute, sur un sujet complexe, encore à défricher...

 

PS. Un lecteur avisé me signale que "PARÉIDOLIE" est l'anagramme de "DÉPLOIERAI"... Joli, n'est-ce pas?

Orion

Orion

ÉPISTÉMOPHILIE / PARÉIDOLIE / CHÂLON / 16-05-2019
Partager cet article
Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 18:04

Salut à vous!

Cours particulièrement délicat (d'où les modifications...): le propos est de montrer la complémentarité dialectique entre une nécessaire "DYADE" & un non moins nécessaire "TIERS SÉPARATEUR": les enjeux sont l'apprentissage et l'ouverture à l'Altérité, à l'appétence des terras incognitas et donc à la "coloration" de l'Autre, tout en restant sécure...

La Clinique regorge d'exemples d' "enfants mélancoliques", bien dressés jusqu'à l'implosion, et d" 'enfants rois", dans l'immédiateté pulsionnelle, sans foi ni loi...

Je précise à nouveau qu'il est question ici de "fonctions", de "postures", donc... pas nécessairement de "masculinité" ou de "féminité" intrinsèques, même si la grammaire dit "UNE" dyade et "UN" Tiers séparateur! Je laisse l'essentialité des fonctions à votre réflexive appréciation (joyeux débats en perspective sur les poids respectifs du biologique et du culturel...) ...

... pour celles/ceux qui ont envie de comprendre le lourd... j'expliquerai si besoin...

IRTESS / "TIERS SÉPARATEUR" 2 / 06-05-2018
Andromaque, Hector et Astyanax...

Andromaque, Hector et Astyanax...

Plusieurs niveaux de compréhension... Chers analystes, fouillez...

Plusieurs niveaux de compréhension... Chers analystes, fouillez...

Partager cet article
Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 13:01

Petit (!) tableau, histoire de clarifier les positions et les postures... Les intersections entre problématiques cognitives et psychologiques sont  superbement (!) toxiques...

À méditer! 

ERREUR / FAUTE / PÉCHÉ -séminaire 2019-
ERREUR / FAUTE / PÉCHÉ -séminaire 2019-
Pesée de l'âme. Papyrus d'Hounefer (1310 av. JC)

Pesée de l'âme. Papyrus d'Hounefer (1310 av. JC)

Partager cet article
Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 19:38

Boîte à outils: suite!

le propos est de sérier les pistes pour, dans une équipe, verbaliser au mieux les émotions, pensées d'abord comme "singulières" et qui émergent ensuite  "plurielles"...

Mexique...

Mexique...

Corps d'Hector ramené à Troie (sarcophage romain, 190 après JC)

Corps d'Hector ramené à Troie (sarcophage romain, 190 après JC)

Partager cet article
Repost0
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 06:51

Chère vous, chers vous,

voici le support de la conférence. 

Le propos était de présenter à la fois les "maux" souterrains et lointains qui, dans toutes les familles, induisent dettes, honte, modélisations et esquives, dans un ballet parfois mortel, et... les "bévues" : anodines au quotidien, elles peuvent se chroniciser et déclencher l'Enfer... 

Il est troublant d'entendre un tel discours, chacun évoquant in petto son Histoire. Heureusement les belles connivences et... la Culture sont de bien plaisants et utiles dispositifs pare-incestueux... Et vous fûtes un public complice et chaleureux!

TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
Partager cet article
Repost0
1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 13:32

Cher.e.s vous, vous trouverez ci-dessous le support du Séminaire. 

Le propos était d'analyser les causes profondes d'un passage à l'acte, qui peuvent se résumer en un point: l'absence de "SYMBOLIQUE", seul moyen (sauf à considérer que l'anesthésie via des drogues diverses, légales ou pas, est une solution satisfaisante...) de distancier l'AFFECT.

Vos nombreuses et pertinentes  ("intelligentes"!!!) questions m'ont permis de clarifier et d'expliciter certain points, que j'ai ajouté à la présentation.

 

N'oubliez pas de m'envoyer vos "études de cas" afin de nourrir les séances qui suivent.

a) contexte

b) élément déclencheur 

- cause apparente

- causes lointaines

c) crise

d) résolution de crise

La guerre (Jean Matejko, 1878)= l'absence de SYMBOLIQUE et le triomphe du RÉEL!

La guerre (Jean Matejko, 1878)= l'absence de SYMBOLIQUE et le triomphe du RÉEL!

Les ambassadeurs (Holbein, 535= SYMBOLIQUE présent (culture, sciences, langage), mais... la mort (RÉELLE!) menace, en anamorphose...

Les ambassadeurs (Holbein, 535= SYMBOLIQUE présent (culture, sciences, langage), mais... la mort (RÉELLE!) menace, en anamorphose...

L'anamorphose dévoilée...

L'anamorphose dévoilée...

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 21:35

Chères vous,

voici le support du cours.

Le propos était triple:

- pointer les avatars d'un processus biologique investi (structuré / contaminé?) par des projections culturelles, psycho-sociales et psychiques, 

- expliciter les enjeux de cette maturation quand elle est "forcée",

- proposer des pratiques professionnelles de "protection / réparation".

 

Vous fûtes un auditoire réactif et futé... Je joins le sublime texte de Proust (--> "catleya" ), histoire d'illustrer en quoi le langage peut être délicieusement "pervers"...

PROUST (Du côté de chez Swann)

"PROPRETÉ": du clivage à l'ambivalence / IRTESS / 17-01-2019
"PROPRETÉ": du clivage à l'ambivalence / IRTESS / 17-01-2019
"PROPRETÉ": du clivage à l'ambivalence / IRTESS / 17-01-2019
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 17:10

Chères vous, 

voici le support du cours. Plaisant auditoire, questionnement pertinent, vive l'analyse clinique!

 

Le propos était triple:

- dissocier la Violence "RÉELLE" de la Violence "SYMBOLIQUE"

- expliciter les causes archaïques d'une "ABSENCE DE SYMBOLIQUE" (troubles de l'attachement + modélisation + non-éducation au "second degré") et donc d'un enkystement dans le "PULSIONNEL"

- proposer des stratégies de "dégagement de l'AFFECT" (--> "DIS LE AUTREMENT" + changement d' "ÉTHOS") 

 

Bonne mise en pratique!...

 

PS: C'est le hasard du calendrier qui place cette publication juste après l'analyse de "LA QUÉRULENCE" qui précède: n'y voyez aucun persiflage...

ENFANT AGRESSIF? / IRTESS / 14-01-2019
ENFANT AGRESSIF? / IRTESS / 14-01-2019
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 16:59

FUROR : IVRESSE GROUPALE DU PULSIONNEL


 

Ceci est un rappel  de l’analyse Clinique (et j’ai bien veillé à rester dans l’axiologie de la psychologie, plus précisément l’analyse des SYMPTÔMES ET DES SIGNIFIANTS) de la « COLÈRE », mot constant dans les commentaires médiatiques (et… politiques, ce qui est plus étrange : on attendrait plus de « LOGOS » et moins de « PATHOS » de la part d’élus, de responsables et… d’adultes!) ; j’ajoute que si elle peut, en tant que pratique thérapeutique de cabinet, être critiquée comme « hors sol » et feutrée (rupture épistémologique oblige), elle reste pertinente pour comprendre tous les mécanismes en œuvre quand les signifiants s’enkystent dans des affects et leurs expressions redondantes.

Je précise que je laisse de côté les champs sociologiques, économiques et idéologiques, hors de propos ici.

 

 

Voici les points essentiels, CLASSIQUES en Clinique:

 

1) non verbalisation initiale des affects, faute de langage (insuffisance de média, méfiance dans la rhétorique complexe, souvent alexithymie et manque de paradigmes littéraires/mythologiques) : en ce sens il y a toute une période de « refoulement », les normes sociales, l’Éducation et les Lois cadrant efficacement (sauf dans le cas d’enfants « capricieux…) les ressentis et leur donnant (c’est la fonction de l’éducation parentale et de l’École) comme seule forme possible le « LOGOS » (protocole de discussion, de proposition et de critique « institutionnalisé »)

 

2) focalisation sur les « clivages binaires » (NB le travail thérapeutique a souvent pour mission de faire accéder à « l’ambivalence » )

 

3) retour du refoulé, (phase de crise) :

- mobilisation, constitution de groupes « d’alter-ego » fantasmés (PPDIC, Plus Petit Dénominateur Identificatoire Commun) apparents (en fait, les différences sont gommées)

- « hystérisation » (—> condensation —> déplacement —> symbolisation) : PPDIC symbolique (effet de « bande », emblèmes de meute -supporters-, looks identificatoires, … gilets jaunes)

- passage à l’acte

- régression (—> analité, destruction, cabanes, fratries archaïques, « meute »,  feu, attaque du « Grand Autre » et du Phallus, fantasme de horde primitive)

Ces phases sont constantes chez les adolescents, plus rares pour les adultes.

 

4) utilisation de média 

- réseaux sociaux, essentiellement FaceBook) aux textes courts, binaires, péremptoires, « hors » analyse (—> fake news, slogans, théories du complot…) : la proportion des registres « affectifs » (insultes, souvent à caractère sexuel et racial, au sens ou l’Autre est réifié en « mauvais objet » dans son être même) l’emporte sur les registres rationnels et logiques, alors que les « héros » sont magnifiés (cf. le mot « fascination » prononcé par un responsable politique).

- TV en continu, uTube: mise en boucle d’images qui à la fois font « loupe » (presque aucune analyse relative -ni quantitatives ni qualitatives- par rapport à d’autres manifestations sociales actuelles et passées) et « miroir » (schèmes posturaux violents, constitutions d’imagos « héroïques » facilitant l’assimilation et le paradigme, et donc l’identification)

 

5) soutien des « spectateurs" (mécanisme classique en dynamique de groupe! -cf. les travaux de Milgram): désir morbide de régresser à leur tour ET culpabilité de ne pas le faire

 

6) méfiance par rapport aux discours institutionnels, universitaires, longs (« vous nous embrouillez » ) au bénéfice de slogans et de solutions binaires

 

7) diminution de l’énergie (libidinale) mise au service de l’acting out: démobilisation de fait

 

8) investissement dans un discours plus structuré (cf. « Dites le autrement! » , injonction qui préside à tout travail psychique) : exigence d’un Réferendum d’Initiative Populaire (ou Citoyen, les deux acronymes faisant malheureusement jeu de mot: R.I.P et R.I.C.) et de cahiers de doléances

 

9) verbalisation des signifiés plus profonds (désir d’être reconnus? dans la cure analytique, paradoxalement le « meurtre du Père » (« Grand Autre »), nécessaire, se traduit par une « demande au Père, demande de Père »: ici l’État (et/ou le gouvernement, l’ambiguïté est permanente) est critiqué et… on lui demande réparations et soutien…

 

10) (à venir ?) intégration de toutes et tous à une parole à la fois collective et où chacun se retrouve… Cela revient -encore une fois je parle en Psychanalyste-  à élaborer un « MYTHE COLLECTIF » pour l’heure absent…

 

 

Texte un rien provocateur mais… cliniquement juste. L’analyse sociologique, politique et économique est évidemment autre… Cela dit l’axiologie clinique a permis, clés en main,  confortée par la pratique, de PRÉVOIR la nette démobilisation et le "virage" vers des propositions plus construites,… alors que les autres approches prédisaient un développement hyperbolique ( —> insurrection….)

 

VOS COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS

Texte sur fond blanc

La colère d'Achille (Charles Antoine Coypel)

La colère d'Achille (Charles Antoine Coypel)

QUÉRULENCE 2 (addendum 2 à "TRAUMA") / 04-01-2018
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 18:27

La conférence « TRAUMA » et le support publié supra ont suscité un certain nombre de questionnements. Ils s’articulent sur TROIS axes :

la quérulence : n’est-ce pas paradoxal de demander que l’on « produise des signifiants » pour que les souffrances soient entendues -et traitées- , ET de critiquer les signifiants (plaintes & revendications) massifs, constants et redondants ?

« Moi », « rôle » et « faux self » : comment « jouer » une posture professionnelle alors même que le « Moi » peut être blessé et/ou insubstantiel, au risque de s’enkyster dans un « faux self » ?

la « posture jouée » est-elle efficace, au sens où elle serait « hypocrite » ? D’aucuns avancent que seule l’authenticité est efficace pour enseigner, soigner, convaincre et… persuader !


 

Quelques précisions sont donc nécessaires :


 

1) QUÉRULENCE & AVERSION DE LA PERTE

Définition (psychiatrie / psychologie)  :Tendance pathologique à orienter tous les actes de sa vie vers la réparation d'un préjudice que la personne estime avoir subi. Elle se manifeste à la fois par des plaintes et des revendications.

Le risque est de s’enfermer dans cette posture : 

elle fournit un étayage ponctuel efficace, donne, à la manière d’un « discours Alpha » (Bion), un cohérence qui ordonne le flot de stimulus anarchiques liés à la multiplication des blessures : en ce sens, elle « désenclave » la personne des agressions. C’est donc un processus légitime !

le dépassement de cette étape, comme toute MUE psychique, implique de RENONCER à cet étayage. Or l’ AVERSION DE LA PERTE (concept emprunté à la Théorie des Jeux) peut enkyster la personne dans cette posture, la pérenniser, d’autant plus qu’elle est, au moins un temps, narcissisante et donne un contour visible à une personnalité. La métaphore du homard ( F. DOLTO ) est pertinente, entre l’ancien étayage et le nouveau, la personne est extrêmement vulnérable, tel cet animal pendant sa mue…

de plus, la « forme » de la plainte et de la revendication peut, dans l’effort d’être perçue, masquer « la » demande authentique, dans un fonctionnement hystérisé(déplacement / condensation / symbolisation) : la prise en compte par Autrui de ce corpus constant de demandes/revendications peut conforter ladite hystérisation et retarder d’autant l’émergence de la blessure initiale. 


 

2) « MOI », « RÔLE », « FAUX SELF » :

les explications sont disponibles ici :

http://www.taneb.org/2017/05/personne/faux-self/position/posture/ousia/eidos.06-05-2017.html

et là :

http://www.taneb.org/2018/03/faux-self-quand-le-doux-leurre-devient-toxique.08-03-2018.html


 

3) EFFICACITÉ…

Le problème réside moins dans l’authenticité ou le caractère feint du message, mais dans l’ATMOSPHÈRE (l’ÉTHOS des Grecs, qui, dans la Tragédie, « code » le discours émotionnellement) : celle-ci (cf. la conférence…), 

bienveillante et chaleureuse, induit l’ouverture du cortex (amygdale → noyau accumbens → cortex + neurones-miroirs),

anxiogène et stressante, induit la fermeture du cortex (amygdale → insula → inhibition du cortex + des neurones-miroirs


 

Or, chacun.e a pu le constater, il est loisible d’induire une atmosphère bienveillante même si nous sommes tristes et angoissés… (cf. La vie est belle, de Roberto Benigni...)

QUÉRULENCE (addendum à "TRAUMA") / 24-11-2018
Illusion... sauf si on compte les carreaux: vive la Raison...

Illusion... sauf si on compte les carreaux: vive la Raison...

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 19:44

Chères vous, chers vous, 

vous trouverez ici le support, en ".pdf", de la conférence du jour. Vous fûtes un bien plaisant public!

Le propos était triple:

1/ rappeler (sommairement) le fonctionnement archaïque du psychisme, principalement les avatars du Désir (par rapport à la Loi et au principe de Réalité)

2/ présenter les conditions qui font qu'une BLESSURE,

           a) cicatrise, après une période de chagrin (légitime!)

           b) vire en TRAUMA

3/ proposer des pistes pour cicatriser:

           a) ne pas reproduire les situations archaïques toxiques

          b) fournir nombre de "signifiants"  pour que tout soit dit, avec différents médias, métaphoriques, allusifs, énigmatiques, parcellaires, intimistes , "objectifs" éventuellement. 

         c) ancrer ces discours à la fois singuliers et universels  par divers métalangages (commentaires, comparaison avec des oeuvres, appropriation par autrui

         e) valoriser l'Altérité, condition essentielle au renoncement à l'homéostase...

 

 

PS: UNE ÉMOTION SANS LES MOTS POUR LA DIRE PEUT ÊTRE REDOUTABLEMENT TOXIQUE...

 

 

TRAUMA: MAUX SANS MOTS / DOISNEAU / CHÂLON / 16-11-2018
TRAUMA: MAUX SANS MOTS / DOISNEAU / CHÂLON / 16-11-2018
TRAUMA: MAUX SANS MOTS / DOISNEAU / CHÂLON / 16-11-2018
TRAUMA: MAUX SANS MOTS / DOISNEAU / CHÂLON / 16-11-2018
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 20:04

Chères vous, chers vous,

voici le support de la conférence. Merci de votre écoute éclairée et chaleureuse!

Le propos était de parcourir une "boîte à outils" -sommaire- pour décrypter à la fois les comportements des élèves, les situations toxiques induites par nous tous, Institution comprise et... de discerner des stratégies pour les éviter, autant que faire se peut...

Bon appétit...

Bonne digestion...

ADO ENTRE DEUX / LAMARTINE / 8-11-2018 & HAIGNERÉ 16-11
Mise en abyme (photographe: Mila Kucher)

Mise en abyme (photographe: Mila Kucher)

ADO ENTRE DEUX / LAMARTINE / 8-11-2018 & HAIGNERÉ 16-11
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 19:29

Cher(e)s vous!

Voici le support du Séminaire. Je suis enthousiasmé par votre participation: vous avez à la fois supporté avec intelligence et chaleur des explications cliniques parfois austères et complexes, et accepté de bon coeur des exercices physiques sans feutres... Bravo!

Le propos était de décrypter les prémisses d'un passage à l'acte (violence contre autrui, contre soi), de repérer les "signifiants discrets", de préciser des stratégies de négociation (contention linguistique et comportementale) , enfin d'appréhender les principes d'une contention à la fois efficace et humaniste. 

Le document est lourd, dense, si d'aventure quelques points demeuraient obscurs, n'hésitez pas à demander des compléments, je suis à votre disposition!

 

PS: les mots et expressions clés:

- "sketch"

- "pour de semblant"

- "hystérisation"

- "dire autrement"

- "symbolique"

- changer l' "éthos" 

- "modélisation"

- "kaïros"

- "discontinu"

- "holding" 

- "fin de crise"

-"care" vs "cure"

 

PS. À la demande de certain(e)s, je joins le support d'une conférence sur l'AUTORITÉ, plus précisément sur "AUCTORITAS", autorité "symbolique", & "IMPERIUM", pouvoir qui a besoin d'une Violence institutionnelle... À méditer! Amusez vous bien...

1. "parade", "sketch", "intimidation"

1. "parade", "sketch", "intimidation"

2. "affrontement", "combat mimé" (--> pas de blessures!)

2. "affrontement", "combat mimé" (--> pas de blessures!)

3. "résolution de crise"

3. "résolution de crise"

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 08:09

Petite synthèse des schèmes d'analyse, complétés par un rappel de quelques situations qui inhibent libre-arbitre, discernement et capacités cognitives (cf. Milgram...)

NB . "Le jeu de la mort" (https://www.youtube.com/watch?v=6w_nlgekIzw)

ALDP / Analyse de la Pratiques / OUTILS (suite) / 12-06-2018
Partager cet article
Repost0
8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 18:04

Chers vous,

voici le support de la conférence, plus complet que l'exposé oral... Merci pour votre écoute: un public "jeune" peut bien évidemment avoir une qualité d'écoute, de concentration et de pertinence qui... donne tort à Platon (République VIII, 562b-563e) et aux "décadentistes"...

Je vous recommande, pour comprendre les mécanismes de manipulation qui conduisent à "l'état agentique":

- "Le jeu de la mort" (https://www.youtube.com/watch?v=6w_nlgekIzw)

- La Vague

- L'expérience de Stanford

Bonne réflexion!

ÉMILAND GAUTHEY / 8-06-2018 / VIOLENCE ???
ÉMILAND GAUTHEY / 8-06-2018 / VIOLENCE ???
ÉMILAND GAUTHEY / 8-06-2018 / VIOLENCE ???
ÉMILAND GAUTHEY / 8-06-2018 / VIOLENCE ???
ÉMILAND GAUTHEY / 8-06-2018 / VIOLENCE ???
Partager cet article
Repost0
31 mai 2018 4 31 /05 /mai /2018 17:56

Cher.e.s vous,

veuillez trouver ici le support de la conférence. Le propos était, après quelques rappels quant à la Clinique, de pointer 10 (!) comportements "TOXIQUES" pour les enfants, et leurs conséquences.

Note d'espoir (ou... acte de Foi!) : TOUT EST RÉPARABLE!

PS. Plaisante assemblée...

PS2. En fin de document, les statistiques concernant vos réponses: elles ont induit la conception de mon propos: je vous souhaite d'utiliser au mieux la "boîte à outils", l'intuition est souvent contre-productive, de même que le "psychiatrisation" de l'enfant seul, ce qui, sous couvert de "ne pas culpabiliser", a parfois tendance à défausser les parents...

SÉMINAIRE PARENTALITÉ /ABRÉGÉ DE TOXICITÉ FAMILIALE / IRTESS / 17 & 31-05
Doisneau...

Doisneau...

Doisneau...

Doisneau...

Partager cet article
Repost0
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 19:59

Chèr(e)s vous,

voici le support du cours. Il fait suite à la présentation de "l'ANALYSE SYSTÉMIQUE", nécessaire pour comprendre la toxicité d'un ...  silence, et/ou de signifiants discrets, presque imperceptibles!

Soyez perspicaces à "entendre" les présences en creux"...

SECRETS DE FAMILLE / FATALES FRACTALES / IRTESS / 28-05-2018
Le sacrifice d'Iphigénie (Pompéi)

Le sacrifice d'Iphigénie (Pompéi)

SECRETS DE FAMILLE / FATALES FRACTALES / IRTESS / 28-05-2018
Partager cet article
Repost0
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 09:21

MEMORANDUM : AUTOPSIE DE L’ACTE VIOLENT

 

 

 

Le présent mémo est une synthèse des éléments cliniques recueillis au cours de quarante années de réflexion et de pratique effective. Je numérote les items pour en faciliter la citation, le commentaire et la critique. 

 

A/ CLINIQUE

 

1) Le passage à l’acte, réfléchi ou pulsionnel, émerge ou explose en réponse à une dissonance cognitive (écart entre le monde tel qu’on le perçoit et tel qu’on aurait souhaité qu’il fût, d’où une intense frustration).

 

2) Il correspond à une double incapacité , de se modifier ou de modifier le Monde :

 

a) impossibilité de modifier sa « vision du monde », enkystée dans une accumulation de schèmes :

organisés rationnellement à partir d’une axiomatique philosophique, idéologique et/ou religieuse

le plus souvent, anarchiques, uniquement initiés par les humeurs et/ou des agents exogènes (fatigue, manque de sommeil, stupéfiants & drogues diverses, déshérence familiale et déréliction sociale…)

représentation « simpliste », univoque, « holistique » , structurée par un dogme intangible qui réitère, à tout âge, le « discours Alpha » (Bion) qui rassure, par une explication magique cohérente, le petit enfant confronté à un déferlement de stimulus anarchiques .

 

b) impossibilité à agir sur le Réel :

méconnaissance des codes (séduction, marivaudage, courtoisie sociale, persuasion, argumentation, négociations, apprentissage long, assimilations culturelles …)

ignorance (failles éducatives) des « issues symboliques » : l’Imaginaire, nourri d’images simplistes et de slogans caricaturaux exogènes (média, réseaux sociaux), est brutalement confronté au Réel, sans que puisse s’élaborer des catharsis symboliques.

failles narcissiques inhibantes.

 

3) La pulsion, même dans un passage à l’acte quasi instantané, n’est jamais indépendante d’un scénario exogène : la « posture », le gestuel, les paroles et les silences ressortissent de séquences identificatoires, légitimes dans la petite enfance, la pré-adolescence et l’adolescence, inquiétantes chez l’adulte, qui erre d’un objet identificatoire à d’autres, comme en témoigne l’historique des réseaux sociaux : à l’évidence ces personnes n’ont pas encore trouvé leur « Identité », mais s’agrègent à un discours unifiant et… séduisant.

 

4) L’acte de violence est donc « mimé », ponctuellement, dans une construction « délirante » (étymologie latine : « sortir du sillon ») : le plus souvent, cette monstration n’a pas grand effet sur le Réel, sauf quand la posture utilise des armes létales : la lame d’un couteau ou une balle d’arme à feu, en ce sens, sont l’irruption brutale du Réel dans un processus délirant (« Le Réel, c’est quand on se cogne », Lacan, Séminaire III).

 

5) L’efficacité de tels passages à l’acte (de l’enfant capricieux au « forcené » et au « terroriste ») est étayée par la sidération qu’ils induisent : les passants, confrontés brutalement à « l’inquiétante étrangeté » (rupture dans la rationalité du quotidien), paniquent, régressent et s’enfuient  (le cortex « se ferme » , saturé de neuro-médiateurs issus de « l’insula », alimentée par l’amygdale) sans envisager de riposte.

 

 

6) Les seules ripostes actives sont le fait de personnes entraînées (les gestes sont inscrits dans leur « mémoire procédurale » par un long entraînement qui « by-passe » le stress) et/ou de personnes dont l’Éducation et la Culture ont forgé une solide Éthique : la perception indignée d’un acte injuste et lâche les amène à dépasser le stress, à agir pour refonder la rationalité du monde telle qu’ils l’entendent et la vivent, quitte à mettre leur vie en danger.

 

7) Les concepts de « Courage » et de « Lâcheté » peuvent s’apprendre très tôt, par des discours (contes, légendes, mythologie, Histoire), mais surtout par le Réel (actes et « modélisation » par les adultes référents, essentiellement le « Tiers Séparateur » : l’Éducation Nationale prônant le « zéro violence », les enseignants interviennent pour interdire (= refouler, au risque d’un « retour du refoulé » majeur), et non plus pour réguler les combats (→ « Un contre U», « on ne sbat pas contre un plus faible », « on ne s’acharne pas » , « on proscrit les coups dangereux » « on stoppe dès qu’un adulte le dit »…) ; l’étude des blessures après des agressions en collège montre une quasi disparition des fractures nez/arcades sourcilières/doigts, et une augmentation des côtes cassées, des traumatismes vertébraux et … des rates éclatées, ce qui implique un enfant à terre bourré de multiples coups de pieds par plusieurs assaillants.

 

 

 

B/ PISTES ET SUGGESTIONS

 

1) Face à un passage à l’acte, il importe de repérer le type de posture utilisé par l’individu (ou le groupe) pour étayer ses réponses à la dissonance cognitive : le plus souvent, le « sketch » est « héroïque », « viril », « sacrificiel », avec une absolue dénégation du Temps, de la durée, l’ « Après » étant impensable autrement que dans un univers « mythologique » (« eschatologie idéaliste... »). La perlaboration de cette posture implique une mise en scène totale (espace, temps, gestuel, emblématique, parole), séquence difficile à « jouer » longtemps ; ceci explique les « aberrations comportementales » des agresseurs, mêlant pseudo « professionalisme » et erreurs (dérapages de scénarios, oublis, erreurs, perte de chargeurs etc...)

 

2) La parade consiste essentiellement à « dégonfler » les postures :

 

a) médiation / négociation : il s’agit de focaliser le discours (« stimulus-freinage ») sur des éléments autres que les éléments de leur vision du monde : échange sur des sujets triviaux, recherche de « P.P.D.I.C. » (Plus Petit Dénominateur Identificatoire Commun) humanistes (la vie et les sentiments de leur grands-parents, le sommeil des bébés, les inévitables deuils, etc.)

 

b) si la médiation échoue, il faut une action (contre-attaque) extrêmement rapide (sans scénario de préparation qui conforterait la posture héroïque → sans « sas »), qui « sidère le sidérant » : les étayages de la posture (espace / temporalité / gestuel / énergie mise en œuvre) éclatent instantanément. Une telle pratique implique un entraînement long, l’improvisation n’a de sens que si les mouvements sont parfaitement intégrés dans une technique éprouvée (Arts Martiaux…)

 

c) après la mise hors d’état de nuire, il importe de « clore l’incident », en verbalisant clairement que l’épisode est terminé : l’Institution (Famille, Santé, Police, Justice, République) prend en charge la situation, avec ses codes propres.

 

3) Au plan plus général, il semble nécessaire d’apprendre aux enfants les Valeurs de Courage, de Lâcheté, de Solidarité , bref de mettre en application les mots inscrits au fronton de toutes les mairies : « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ » . L’École et la Culture me semblent les pistes les plus sûres...

 

 

 

                                                                                                  Jean-Pierre Bénat

 

NB. Le présent mémo fait suite à diverses analyses cliniques, que vous (re)trouverez en tapant "violence" dans le moteur de recherche, en haut à droite de cette page...

TEXTE SUR FOND BLANC

La guerre des boutons...

La guerre des boutons...

Paris, Bataclan, 13-11-2015...

Paris, Bataclan, 13-11-2015...

Partager cet article
Repost0
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 19:08

Cher(e)s vous,

voici le support du cours.

Ses enjeux sont fondamentaux: le propos était de montrer en quoi l'absence de Tiers Séparateur est toxique, au plan du développement de l'enfant, alors enkysté dans sa Dyade originelle, sa famille, son quartier, voire sa communauté: plus d'élaboration de code afin de prendre langue avec l'Altérité, plus d'appétence de la Mue, plus... de lien social hormis le dangereux "retour du même"...

Merci de la qualité de votre écoute: vous serez sans doute, dans l'exercice de votre métier, des "néo-Tiers-Séparateurs", ouvreurs et ouvreuses de voies nouvelles, inouïes et inopinées... Vice l'audace!

TIERS SÉPARATEUR, le "passe-muraille" / IRTESS / avril 2018
TIERS SÉPARATEUR (épistémophilie...) / La leçon d'anatomie, Rembrandt

TIERS SÉPARATEUR (épistémophilie...) / La leçon d'anatomie, Rembrandt

DYADE (toujours nécessaire, impériale, sécure!) / Vierge à l'enfant, Durer Albrecht

DYADE (toujours nécessaire, impériale, sécure!) / Vierge à l'enfant, Durer Albrecht

Partager cet article
Repost0
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 06:32

Bonjour à vous!

Voici les supports des deux cours:

a) le propos du premier est de s'apprivoiser à DEUX "boîtes à outils", deux modes de pensée très différents:

- analyse "cartésienne", modèle épistémologique "classique"

- analyse "systémique", nécessaire pour comprendre les incidences d'une modification parfois infime et les réitérations de blessures et de situations familiales, d'autant plus quand  elles n'ont pas été explicitées en "SIGNIFIANTS" clairs (hystérisation ou scotomisation).

La difficulté est d'ADVENIR dans le libre arbitre alors même que ce que l'on croit être son "caractère" est la conjonction d'un faux self opportuniste familial archaïque ET de la position induite par le groupe...

« Deviens qui tu es, quand tu (l') auras appris / Γένοι’ οἷος ἐσσὶ μαθών. »

          PINDARE,  Pythiques, II, vers 72.

b) le second montre comment, dans la toute petite enfance, le rapport du "caregiver"  à l'enfant MODÉLISE son psychisme dans le triple rapport de Soi à Soi, de Soi à Autrui et de Soi au Monde. Là encore, l'important est de PRODUIRE DES SIGNIFIANTS, des codes, des rituels, des symboles, afin de ne pas abandonner l'enfant à un monde énigmatique et inquiétant.

 

Bonne réflexion! Vous êtes un public plaisant (lecture clinique : "produisant des signifiants" -!-).

 

ANALYSE SYSTÉMIQUE FAMILIALE / TROUBLES DE L'ATTACHEMENT / IRTESS / 26-04-2018
FRACTALE ... répétition d'un schème!

FRACTALE ... répétition d'un schème!

ANALYSE SYSTÉMIQUE FAMILIALE / TROUBLES DE L'ATTACHEMENT / IRTESS / 26-04-2018
Partager cet article
Repost0