Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 13:32


 

MÉMORANDUM

 

CLINIQUE DE L’INTÉGRISME

 

 

 

 

 

Préambule 

 

La présente analyse est étayée sur un triple faisceau d’éléments :

a) une -très !-longue pratique des actes de violence : enseignement des Arts Martiaux, contentions diverses (milieu médical & missions urbaines) et donc des « formes » de mise en acte de la violence

b) une -très !- longue pratique des adolescents : pédagogie, thérapies individuelles et groupales et donc des « sketches » permanents qu’ils re-présentent sans cesse

c) les concepts opératoires de la Psychologie Clinique, éclairés en outre par les Mythes et les plus beaux fleurons de la Littérature

 

NB : le point de vue ici mis en œuvre n’est ni sociologique, ni socio-économique, ni politique, ni ethnologique, ni historique...

 

 

 

 

Analyse 

 

Tout passage à l’acte, s’il peut aisément et paresseusement être imputé à la conjoncture (qui de fait n’est qu’un catalyseur), est un « syndrome » lié à des causes multiples : nous avons toutes et tous quelques unes des 10failles qui suivent, épisodiquement ou -ce qui est plus inquiétant- dans la chronicité, mais si un individu n’a pas pu en combler au moins 4 , il sera enclin, dans une toxique nécessité, à s’enkyster dans une « vision du monde » holistique, au point d’assassiner toute Altérité.

 

NB : les items sont numérotés pour en faciliter la citation, le commentaire et la critique… mais il n’y a pas de hiérarchie entre eux !

 

 

 

1) Intolérance à la frustration 

 

Le bébé, le petit enfant, incapable de penser la durée, est en colère dès qu’un besoin/désir n’est pas immédiatement satisfait ; c’est le « caregiver » (le plus souvent, la mère) qui lui apprend, par des mots doux, à « surseoir » , à médiatiser son désir, autant que faire se peut. Cela implique l’apprentissage d’un « code symbolique » de plus en plus fin pour « dire » son désir et décrypter la réponse de l’Autre ; notons que si le caregiver répond immédiatement au besoin, le code n’a pas besoin d’advenir … ce qui obère les échanges futurs !

De même, donner satisfaction immédiatement à un adolescent (tablette, console -bien nommée !-, objets) l’empêche d’élaborer une rhétorique argumentative qu’il développerait dans la durée pour obtenir satisfaction et… qui nécessiterait la prise en compte et l’analyse de l’Autre pour élaborer une tactique !

 

 

 

2) Intolérance à la « dissonance cognitive » 

 

Tout écart entre le monde tel qu’on le perçoit et tel qu’on aurait voulu qu’il fût est source d’angoisse, de peur ou de colère :

a) dans un premier temps la personne va tenter de faire coïncider ces deux représentations, par des « biais cognitifs » (« biais de confirmation » : c’est la phrase de St Thomas inversée : « je vois ce que je crois ! »)

 

b) puis vient le temps de la quérulence, plainte auto-alimentée par les discours ambiants (TV, chaînes continues, « micro-trottoirs », réseaux sociaux) qui sélectionne dans le Réel les éléments qui confirment la frustration

 

c) ensuite on focalise les maux sur un « Grand Autre », cause première active (« causa primitiva activa ») , démiurge d’un complot général (« holistique »)

 

d) enfin, dans un reliquat de pensée magique (agir sur la représentation d’un chose ou sa métonymie = agir sur la chose elle-même), on supprime le Grand Autre et/ou un de ses représentants supputés

 

 

 

 

3) Incapacité à penser le « travail » comme un moyen de réduire la dissonance cognitive 

 

Tout franchissement de seuil implique impossibilité, puis difficulté, puis apprentissage, puis essai, puis échec, puis ré-apprentissage, puis ré-essai : nous avons connu ce processus itératif pour apprendre à marcher, à faire du vélo sans petites roues (j’espère pour vous!), à lire, à résoudre un problème scolaire ou pragmatique : il implique de pouvoir se projeter dans le temps (« dans un mois, dans un an ... ») ; notons que la quérulence , souvent colorée d’auto complaisance, inhibe l’idée même d’appliquer un raisonnement  « intelligent » (→ « modifier le Réel et/ou s’y modifier »)

 

 

 

 

4) Difficulté à perlaborer une Identité assez poreuse aux Autres pour évoluer :

 

a) le petit enfant est « identifié » par le seul regard (désir ? Pas toujours!) parental

 

b) l’enfant puis l’adolescent explorent une série d’étapes « identificatoires » (« idoles », héros du sport ou de la chanson, personnages réels ou fictifs…), en les « jouant » « au second degré » (les « looks », les langages, les postures ne s’installent pas dans la durée, je connais des ex « punk à crête » dorénavant ingénieurs et donneurs de leçons…)

 

c) à terme, la personne dépasse cette collection d’imagos et s’épanouit , à la suite d’une identification réjouissante (« mentor »), dans une Identité plus durable

 

d) si l’individu, faute d’adulte de référence, persiste à combler cette déshérence par d’éphémères imitations/assimilations, il finit par être séduit par une « vision du monde » holistique*, qui promeut un discours unifiant, dogmatique, qui explique tout, sans aucune possibilité d’être contredit (→ « infalsifiable ») ; ainsi, les comptes Facebook de certains intégristes, avant d’être consacrés à Daesh, se focalisaient sur le PSG, Benzema, Hanouna ou… les BMW M3, autant d’ étapes identificatoires incomplètes

 

* vision du monde de plus en plus exclusive et donc excluante : la vieille plaisanterie « quatre trotskystes, une scission » s’applique à tous les groupes radicaux, riches en ostracismes, clivages et autres excommunications

 

 

 

 

5) Difficulté à « déniaiser » tout « discours Alpha » 

 

a) le petit enfant, confronté à une myriade de stimulus perçus comme anarchiques et « insensés », a besoin d’un « discours Alpha » (cf. Bion) qui organise le monde et lui donne sens ; ainsi, ce « pieux mensonge » présente-it-il un Passé vertueux, strict et heureux dont l’enfant devrait s’inspirer

 

b) l’adolescence est l’âge où l’on commence à « déniaiser » ce discours : la Culture, l’Histoire, ou tout simplement le récit des grands parents en montrent les excès, les erreurs, les contre- vérités (ce n’est pas une petite souris qui vient échanger une dent de lait contre 2 €…)

 

c) la maturation consiste à déniaiser tout discours Alpha, tout en continuant à le chérir souvent, mais surtout à apprendre que le Réel est irréductible à UN discours.

 

d) rappelons ici que, contrairement aux dogmes (religieux, politiques) , la Science obéit à 4 critères :

- nécessité

- universalité

- reproductibilité

- falsiabilité (une hypothèse doit être validée pour devenir « théorie », mais toute théorie est falsifiable, dépassable dès lors qu’elle ne rend pas compte de nouveaux phénomènes nouvellement identifiés).

 

 

6) Difficulté à s’interpénétrer avec l’Altérité 

 

Classiquement, dans la Clinique de la petite enfance, on identifie deux Instances :

- la « Dyade » (généralement la mère, mais ce n’est pas « genré » : il s’agit de « fonctions », pouvant être assumées par une femme, un homme, génitrice/teur ou pas!), protectrice et sécure

 

- le « Tiers Séparateur » (même remarque que supra) : sa mission est de faire sortir le petit enfant du monde de la Dyade, de lui montrer (davantage par son comportement paradigmatique que par un discours!) que le monde extérieur est apprivoisable et d’un abord plaisant.

 

Que le Tiers Séparateur n’accomplisse pas cette mission -ou soit absent-, et l’enfant aura une défiance de toute « terra incognita » : l’Autre, l’inopiné, l’impromptu, l’inconnu** seront a priori hostiles : ce fonctionnement favorise la constitution d’un « Grand Autre » ontologiquement mauvais.

 

** ce qui éclaire la résistance à l’apprentissage et le refus le l’École et … les autodafés où les livres sont brûlés...

 

 

 

 

7) Inclination à « réifier » l’Autre, en l’essentialisant 

 

a) l’Autre, différent, inquiétant, est essentialisé (→ réduit à la caractéristique supputée de sa communauté, de son groupe, de son ethnie, de son habitus)

 

b) à terme, il est « déshumanisé », « chosifié » : aucune empathie ne permet de percevoir des P.P.D.I.C. (PlusPetit Dénominateur Identificatoire Commun : « nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme, nous passons tous par les mêmes étapes, nous allons tous mourir et… nous le savons! »), donc il devient licite d’éliminer l’Autre (voyez comme, dans toutes les guerres, toutes les conquêtes, on qualifie l’ennemi !)

 

 

 

 

8) Difficultés à séparer « Imaginaire, Symbolique, Réel »

 

L’enfant, sauf pathologie familiale, sait dissocier

- « Imaginaire » (le monde des monstres et des héros/héroïnes ),

- « Symbolique » (le « doudou », le déguisement, le jeu)

- « Réel » (règles sociales, us et coutumes de la maisonnée, de l’école, rapports de force)

 

Les signifiants comme « pour de semblant », « pour de vrai » et « Pouce ! » (en désuétude… dommage!) sont utiles pour dire la frontière entre les modes d’expression.

 

Certains enfants ne maîtrisent pas ces seuils (faute sans doute d’éducation en ce sens, faute aussi d’être en présence d’adultes-paradigmes usant de tels seuils (humour, sketchs identifiés, jeux de séduction et de pouvoir identifiables, usage des « 1er et second degrés ») : devenus adolescents et adultes, ils confondent « posture symbolique » (figure du héros, de la femme fatale, de la victime, du vengeur, du martyr, archétypes mythologiques et artistiques) et « posture réelle » : l’enfant déguisé en Trex « sait » qu’il n’est pas un dinosaure et redevient Kevin, l’intégriste déguisé en héros vengeur ne redevient jamais Kevin, son Moi est coextensif au rôle, et il suffit d’une arme « réelle » pour que la violence mimée (le slogan, l’anathème) vire en violence réelle et en crime !

 

NB : la même incapacité à maîtriser le Symbolique mène au harcèlement et au viol : faute du corpus symbolique(marivaudage, art de séduire, de courtiser dans la durée), le violeur passe directement de son Imaginaire (le fantasme) au Réel (agression de l’Autre, réifié en « objet »)

 

 

 

 

9) Difficulté à dissocier le « MOI » de ses actes

 

Un « Moi » structuré s’identifie par une multitude de rapports (pas toujours de jubilation!) de Soi à Soi, de Soi à Autrui, de Soi au Monde ; faute sans doute de jubilations, le « Moi » peut parfois se focaliser pour exister sur UNE tâche, UN acte, UN exploit ; ce schème, déjà toxique dans l’adolescence et l’enfance (l’anorexique s’identifie à ses -belles- performances scolaires et sociales, avant de s’ancrer au seul contrôle de sa nourriture), induit une scotomisation (censure complète) des autres affects et des conséquences de ses actes : l’individu se focalise sur UN acte qui devient comme LA « pierre de touche » de son MOI (comportement « ordalique »)

 

 

 

 

 

10) Difficulté à penser la réversibilité 

 

Enkysté dans l’instant ET dans un temps linéaire (non évolutif), l’individu a du mal à penser « aporie » (chez Platon, « impasse » : on a pris une voie, un raisonnement, un parti pragmatiquement erroné, donc sans plus se formaliser on rebrousse chemin pour en explorer un autre) : pour l’intégriste, tout « manquement » au projet est considéré non comme une « erreur », mais comme une « faute », voire comme un « péché » : ce fonctionnement , ancré à UNE ligne (on parlait jadis de la « ligne du Parti »… ou du dogme pontifical, « infaillible »!), exclut de considérer que la voie choisie n’est qu’UNE branche d’une arborescence complexe, et qu’il est loisible d’emprunter une autre branche, chaque hypothèse analysable à l’aune des paramètres de tolérabilité eux mêmes soumis , en démocratie, à autrui…

 

 

CONCLUSION (schématique!)

 

Nous passons toutes et tous, à la réflexion, par ces 10 écueils: la pathologie survient quand ils se chronicisent, quand on commence à penser que c’est notre « caractère » essentialisé, et non une réponse opportuniste ponctuelle à un événement contingent !

 

Vigilance, donc...

 

Bien à vous.

Jean-Pierre Bénat

Ordalie: "jugement de Dieu", duel judiciaire...

Ordalie: "jugement de Dieu", duel judiciaire...

Massacre de la Saint Barthélémy

Massacre de la Saint Barthélémy

CLINIQUE DES INTÉGRISMES / octobre 2020
Voltaire. Candide, le désastre de Lisbonne

Voltaire. Candide, le désastre de Lisbonne

CLINIQUE DES INTÉGRISMES / octobre 2020

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 21:15

Chers vous! 

vous trouverez ICI le support de nos réflexions du jour: le propos, éclairé par vos questions -pertinentes!-, était de repérer les conduites à risque, en séparant "risques mimés" et "risques réels", puis d'en analyser les causes (problématique de la limite, signifiants complexes, parfois hystérisés), et enfin de proposer des dispositifs qui permettent à la fois l'exploration des franges, le dépassement de soi et... l'évitement du danger.

 

Je joins un cours sur "LE JEU", nécessaire pour instituer un espace "symbolique", "pour de semblant", et donc échapper à la tyrannie de la pulsion ...

 

Cadeau-bonus (vous êtes un groupe très gratifiant pour un intervenant!): un articulet sur la "Dissociation traumatique" évoquée pour comprendre comment parfois, tragiquement, le corps se fait objet.

 

CONDUITES À RISQUES / F.A. / MONTCEAU / octobre 2020
CONDUITES À RISQUES / F.A. / MONTCEAU / octobre 2020

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 23:05

Cher vous,

vous trouverez ci-dessous le support des propos et des réflexions tenus ce jour. J'ai vivement apprécié la qualité de votre écoute et de vos interventions.

Retenez essentiellement, dans votre pratique, les axes prioritaires:

- être À LA FOIS "Dyade" et "Tiers séparateur"

- produire et faire produire, toujours, des "signifiants", pour mettre des mots sur les pulsions, pour nommer les limites, pour expliciter les évolutions, les étapes, la durée...

- permettre une exploration de l'Imaginaire, un apprivoisement du Réel et une myriade de jeux Symboliques...

- créer des "liens" (connivences) qui ne soient pas des "liens" (chaînes), instituer des limites qui ne soient pas des bornes!

 

PS: je vous recommande, pour plus de précisions et à toutes fins utiles, un document sur "la psychologie de l'enfant et de l'adolescent", ainsi qu'une vidéo sur "les troubles de l'attachement", que nous avons évoqués. (https://www.youtube.com/watch?v=DI8AcTZOYOU )

Très cordial salut!

 

CONDUITES À RISQUES / F.A. / CHENÔVE / sept.2020
CONDUITES À RISQUES / F.A. / CHENÔVE / sept.2020
CONDUITES À RISQUES / F.A. / CHENÔVE / sept.2020

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2020 3 16 /09 /septembre /2020 08:49

Chers vous!

Vous êtes des auditeurs chaleureux, réactifs, plaisants, pertinents dans vos questions et commentaires!

Voici un support de cours un peu plus complet que ce qui a été dit; le propos est d'avoir une "boîte à outils" pour percevoir les dysfonctionnements dès leur début, avoir des réactions fécondes ou, au moins, éviter les situations toxiques.

N'hésitez pas à m'envoyer des "études de cas", à commenter, à critiquer, à poser des questions. Je répondrai à tout cela dès notre prochaine rencontre!

http://data.over-blog-kiwi.com/0/96/21/69/20191203/ob_2e8b13_ado-educ.pdf

 

PS: celles et ceux qui étaient intéressés par "les troubles de l'attachement", voici une vidéo qui fait le point: http://www.youtube.com/watch?v=DI8AcTZOYOU

FA / Montceau / Psycho-clinique de l'enfant / septembre 2020
FA / Montceau / Psycho-clinique de l'enfant / septembre 2020
FA / Montceau / Psycho-clinique de l'enfant / septembre 2020
FA / Montceau / Psycho-clinique de l'enfant / septembre 2020
FA / Montceau / Psycho-clinique de l'enfant / septembre 2020

Partager cet article

Repost0
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 10:14

Cher vous !

Le billet précédent et la vidéo publiée sur YouTube ont suscité des commentaires nombreux (merci pour la narcissisation!), mais parfois surpris : l’idéologie ambiante, sans doute dans un souci de « ne surtout pas culpabiliser les parents », laisse penser que la souffrance (enfantine, juvénile, adulte) est liée à une conjoncture malheureuse, sans prendre en compte que les « outils de résistance et de cicatrisation » face à l’adversité dépendent … de l’entourage archaïque qui a plus ou moins armé ou désarmé le psychisme du petit enfant, en lui apprenant -ou pas !- les stratégies d’apprivoisement du monde, décrit comme effrayant ou avenant.

L’enfant (puis l’adolescent et l’adulte) en souffrance est donc soigné « en soi » (ex. on administre sans regimber des molécules aux effets importants -Ritaline- à des enfant « hyper-actifs » -sic ! ainsi dit la doxa actuelle- sans interroger le contexte éducatif, la manière dont la Loi est dite -ou pas !-), en dégageant la parentèle de toute responsabilité…

Ici seront montrés, dans un cours sur LES TROUBLES DE L’ATTACHEMENT, les schèmes archaïques qui modélisent le triple rapport de Soi à Soi, de Soi à Autrui, de Soi au Monde, et que la Clinique observe constamment !

Rassurez vous (!), il n’y a pas prédestination, à condition… de rencontrer d’autres adultes de référence, de tomber amoureux, de prendre langue avec l’Autre différent, d’être « pare-incestueux » ! Le Mythe de Babel, souvent mal compris, indique l’obligation -et la chance !- d’apprendre la langue de l’Autre, ou d’en inventer une commune, pour faire lien et vivre…

 

URL de la vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=DI8AcTZOYOU 

 

Besos

 

PS. Les consultations induites par le confinement (et… le déconfinement) révèlent, encore plus que d’ordinaire, des psychismes « désarmés » , prêts à toutes les croyances (complot, bon objet héroïsé  / mauvais objet coupable): retour massif des schèmes archaïques infantiles, donc… des « troubles de l’attachement ».

TROUBLES DE L'ATTACHEMENT / CHU (vidéo) / juin 2020
TROUBLES DE L'ATTACHEMENT / CHU (vidéo) / juin 2020
Notes de consultation ...

Notes de consultation ...

TROUBLES DE L'ATTACHEMENT / CHU (vidéo) / juin 2020

Partager cet article

Repost0
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 07:49

Chers vous !

Ces deux derniers mois de confinement puis de semi-liberté cristallisent considérablement les blessures du Moi et les mécanismes de défense mis en œuvre ; d’ordinaire les personnes qui consultent le font sur le conseil de proches, d’amis ou du médecin de famille, après réflexion, réticence, re-réflexion et décision : ici les appels étaient induits par le sentiment urgent que leur état psychique « n’en pouvait plus » : mélange d’accablement et de colère. Il me semble aussi -mais c’est à vérifier … - que la sociologie des patients est plus proche du « pays réel ».

Le confinement, puis le déconfinement ont donc conforté, avec intensité, ce que l’on sait des mécanismes de défense, dans leur double qualification : salvateurs un temps, ils deviennent toxiques quand ils se chronicisent, enkystant la personne dans une posture figée .

Les Dieux ont de l’humour (!) : j’avais un cours prévu depuis longtemps sur cette thématique : la période m’a amené à le transposer en vidéo, et surtout préciser certains points, à questionner à la fois la Clinique et les biais cognitifs qui filtrent et biaisent notre propre analyse (… notre formation universitaire est aussi un mécanisme de défense...) .

Voici ledit cours, en visio-conférence. Ne vous crispez pas sur la forme, c’est récupéré directement par un Interne à partir d’un simple enregistrement en direct avec le Mac, sans caméra ni micro dédiés à cette prestation, ni technique de prise de vue


 

Besos !


 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UC746PejNm4615ksZWdQ8N2w

En pièce jointe, quelques articulets qui ont scandé le confinement; ils seront théorisés plus tard...

MÉCANISMES DE DÉFENSE DU MOI / CHU / mai 2020
MÉCANISMES DE DÉFENSE DU MOI / CHU / mai 2020
MÉCANISMES DE DÉFENSE DU MOI / CHU / mai 2020

Partager cet article

Repost0
Published by taneb
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 08:27

Chères toutes, chers tous!

merci de votre écoute à la fois attentive, chaleureuse et fine!

Le propos était, par une étude minutieuse du texte Grec des Évangiles et de l'iconographie, de s'interroger sur la "crucifixion",  sur les "dérives" des traductions, qui ne sont ni des "erreurs", ni des "manipulations", mais des "biais de confirmation"...

Bonnes réflexions!

 

PS: deux "outils" passionnants et... utiles:

1) une Bible en 7 langues juxtaposées (patience, le chargement et le téléchargement sont lents: 9510 pages!): 

https://www.onelittleangel.com/telecharger/Bible-multilangue.pdf

2) un site assez complet sur "n" versions de la Bible:

https://www.lexilogos.com/bible.htm

 

CROIX, CLOU, SANG: du "RÉEL" AU "SYMBOLIQUE" - MÂCON (Temple)-STRASBOURG-LOUVAIN / mars 2020

TOUTES les occurrences des emplois de "croix", "crucifier", "clou" dans le N.T.

Graffiti d'Alexamenos (IIème siècle): 1ère "crucifixion" attestée (?)

Graffiti d'Alexamenos (IIème siècle): 1ère "crucifixion" attestée (?)

CROIX, CLOU, SANG: du "RÉEL" AU "SYMBOLIQUE" - MÂCON (Temple)-STRASBOURG-LOUVAIN / mars 2020

Partager cet article

Repost0
25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 11:21

À la demande générale (bon, j'exagère un rien!), voici l'ancien cours de Communication, où piocher des outils d'analyse divers et, j'espère, féconds...

COURS DE COMM...

Partager cet article

Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 09:33

Chers vous,

pour ceux/celles qui viennent de s'agréger au séminaire, en voici brièvement condensée la moëlle.

 

THOMAS INVERSÉ!

Tout le monde connaît , sous forme de proverbe, la phrase inspirée de Thomas , appelé Didyne  (in Jean, 20, 29, cf. la citation exacte infra): "Je crois ce que je vois" : le propos de ce séminaire est d'illustrer l' "inverse": "Je vois ce que je crois" , ou plutôt, pour rester fidèle au texte néo-testamentaire: "Parce que tu as cru, tu as vu" .

La perception du Réel est la -rassurante?- interprétation d'une pareidolie: nous filtrons le Réel -y compris dans la Clinique, le diagnostic et la prescription (nosologie / étiologie / thérapie)- à l'aune de nos connaissances, de la puissance -ou non!- de nos outils de connaissance, mais aussi de nos intérêts (défense et promotion du Moi...), de nos désirs et de la limite de notre action. Bref, nous gardons ce qui nous arrange et... scotomisons le reste!

 

Vous trouverez  ici  les supports des conférences spécifiques:

http://www.taneb.org/2019/11/biais-doux.toxiques/toulon/16-11-2019.html

http://www.taneb.org/2019/12/biais-doux.toxiques/toulon-2/30-11-2019.html

Je vous suggère aussi de consulter ceci (autre angle d'analyse, mais la problématique est la même):

http://www.taneb.org/2019/05/episyemophilie/pareidolie/chalon/16-05-2019.html

 

 

VIVE LE DOUTE RÉFLEXIF!

 

BIAIS DOUX ... TOXIQUES / TOULON 3 / Janvier 2020
Votre cerveau se satisfait de l'orthogonalité: voyez vous les cercles?

Votre cerveau se satisfait de l'orthogonalité: voyez vous les cercles?

BIAIS DOUX ... TOXIQUES / TOULON 3 / Janvier 2020

Partager cet article

Repost0
6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 19:27

Cher.es vous,

voici le support du cours -provisoire: en fonction de vos commentaires & critiques lors des prochaines séances, il sera sans doute modifié-; le propos est de pouvoir analyser les mécanismes de violence, essentiellement dans la pratique du métier, et surtout de présenter  les outils idoines pour percevoir: 

- les "SYMPTÔMES DISCRETS" que les "biais de confirmation" s'ingénient à occulter, voire scotomiser

- la délicate frange qui fait seuil entre le "mime symbolique" et la "violence réelle"...

 

PS: N'oubliez pas de m'envoyer des "situations critiques", à fin d'études de cas...

VIOLENCE-CLINIQUE-ACTION / IRTESS /  février 2020
La guerre des boutons (Yves Robert, 1962)

La guerre des boutons (Yves Robert, 1962)

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 09:57

Chers tous,

voici le support de la -longue! merci de votre patiente écoute!- conférence; le propos était, à travers les textes (philosophes grecs et latins, Pères de l'Église, théologiens), de comprendre l'étonnante expansion du christianisme archaïque, et, au delà, de tâcher de penser "la Mue avec l'Altérité".

La problématique de la foi a été soigneusement écartée, au bénéfice d'une approche anthropologique: tout corpus de textes, de concepts et de pratiques est ici abordé et analysé comme une "réponse" à des schèmes universels, humains que nous sommes...

 

P.S. Un mien ami -et néanmoins ancien élève!- me fait remarquer avec sagacité et courtoisie que p. 49 j'ai apposé un portrait de... Descartes, au lieu de Spinoza: bévue iconographique mais erreur philosophique! La chose est corrigée, Lambert en soit remercié!

Jubilatoire -et documenté!-bijou de Voltaire

HAINAMORATION / La chouette & le poisson / Temple-Mâcon / 19-12-2019
HAINAMORATION / La chouette & le poisson / Temple-Mâcon / 19-12-2019
HAINAMORATION / La chouette & le poisson / Temple-Mâcon / 19-12-2019

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 21:03

Cher(e)s vous,

voici le support du cours; le propos était de présenter l'historique de la M.F., puis de pointer les  conditions qui rendent sa mise en place obligatoire et qui, si l'on n'y prend garde, risquent de la mettre en échec.

Vous aurez compris, dans votre  équanimité et votre aménité (autant utiliser les concepts un rien nécessaires* à cette pratique... rire!), que la restauration du lien implique une restauration du "SYMBOLIQUE" , condition nécessaire* au nécessaire* clivage "femme" / mère en coparentalité" et "homme / père en coparentalité"  ("homme" & "femme" étant évidemment interchangeables...) ...

Bonne réflexion!

PS. * "nécessaire" répété 3 fois: c'est dire si cette Institution est indispensable!

Atrides (une famille qui aurait bien eu besoin d'une M.F....)

Atrides (une famille qui aurait bien eu besoin d'une M.F....)

"La MF pointe au premier chef l'INTÉRÊT DE L'ENFANT"...

"La MF pointe au premier chef l'INTÉRÊT DE L'ENFANT"...

MESITEIA / MÉDIATION FAMILIALE / IRTESS / 9-12-19

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 17:46

Cher(e)s vous,

vous trouverez ici le support de la conférence. Une partie Clinique, puis une "boîte à outils" pointant les bévues et/ou les situations toxiques... 

Le propos était d'insister sur les spécificités de cet "entre deux", où un masque identificatoire en chasse vite un autre, où les discours, volontiers "hystérisés", expriment un autre sens que ce qu'ils explicitent en apparence: messages cryptés qu'il faut tâcher, avec précaution, affection et équanimité,  d'entendre et de  comprendre...

ADO, L' ENTRE DEUX (formation psy. BLANZY & MÂCON - 12-2019, 01-2020)
ADO, L' ENTRE DEUX (formation psy. BLANZY & MÂCON - 12-2019, 01-2020)
ADO, L' ENTRE DEUX (formation psy. BLANZY & MÂCON - 12-2019, 01-2020)

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2019 7 01 /12 /décembre /2019 11:08

Chers collègues,

voici le support du Séminaire (2).

Le propos était de rendre évident (éclatant!) le travail de l'Inconscient qui, subrepticement, accomplit sa tâche de protection du Moi, en FILTRANT & CRYPTANT les éléments du Réel qui peuvent "cogner" (Lacan) un rien fort...

De bonne foi (?), notre perception en est biaisée...

MÉFIANCE (& HUMOUR), donc!

 

PS. Votre accueil est délicieux: j'ai eu quelques remords à pointer, devant des personnes de culture plutôt "cartésienne" un fonctionnement du psychisme si "magique", si déconcertant, si déstabilisant...  comme si nous avions un "daïmôn" (cf. Socrate) / ange gardien qui, bien caché, oeuvrait à une efficiente cotte de maille...

 

BIAIS DOUX... TOXIQUES / TOULON 2 / 30-11-2019
BIAIS DOUX... TOXIQUES / TOULON 2 / 30-11-2019

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 11:23

Cher(e)s collègues,

voici le support du Séminaire (1); le propos est de décrypter les BIAIS qui modifient sensiblement perceptions des symptômes, analyses cliniques et décisions de soins; merci d'avoir reçu ce discours avec enthousiasme alors même que les égos peuvent en être marris...

J'ai vivement apprécié votre accueil, qui incarne parfaitement l'archétype de la méditerranéenne chaleur... Pour une fois, vive les truismes!

 

BIAIS DOUX... TOXIQUES / Toulon / 16-11-2019
BIAIS DOUX... TOXIQUES / Toulon / 16-11-2019
BIAIS DOUX... TOXIQUES / Toulon / 16-11-2019

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 15:37

Chers/chères vous,

vous trouverez ci-dessous le support de la conférence. Une partie des pages n'a pas été commentée, je vous laisse découvrir et méditer!

Le propos était triple:

a) reconnaître, à travers l'analyse clinique, la légitimité, pour l'enfant/pré-ado/ado, d'une exploration des "bordures", afin de passer du statut d' "OBJET" à celui de "SUJET": cela revient à ne pas "supprimer le risque"...

b) rappeler les limites neuronales d'un cerveau pas encore achevé: capable de ressentir -ô combien!- les émotions, il peut  difficilement se distancier, se projeter dans le temps, maîtriser le clivage entre théâtre social et "Moi"; le discours rationnel, si fondé soit-il, est moins efficient que la "modélisation" (rôle des "neurones-miroirs").

c) réaffirmer la nécessité d'un accompagnement par un/des adultes référents qui sache/nt:

- reconnaître les pulsions

- proposer des cadres "SYMBOLIQUES" (entraînement, règles, valeurs éthiques, "second degré", rituels, sas et frontières), en étant des "paradigmes efficients" et... en n'oubliant pas de narcissiser.

 

La tâche est ardue... mais la tentation de prohiber tout risque "en amont" ("principe de précaution" mal compris...) est toxique: le risque, majeur, est d'assister impuissant au "RETOUR DU REFOULÉ", sous une forme non apprivoisée et... dans le RÉEL.

 

NB: "LE RÉEL, C'EST QUAND ON SE COGNE" . Jacques Lacan (Séminaire III)

ORDALIE

ORDALIE

L'ADOLESCENT ET SES BORDURES / Réu. académique  SÉCURITÉ ROUTIÈRE / 15-11
L'ADOLESCENT ET SES BORDURES / Réu. académique  SÉCURITÉ ROUTIÈRE / 15-11

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 23:38

Chers vous,

le propos était double:

1)  relire les premiers versets de la Genèse et relever les "dérives" des diverses traductions...

2) montrer que ce texte, comme tout mythe -la problématique de la Foi n'a pas été abordée...- , transmet des savoirs, savoir-faire et savoir-être: ici, une exceptionnelle école de la PARENTALITÉ !

 

JE VOUS REMERCIE DE LA QUALITÉ DE VOTRE ÉCOUTE .

GENÈSE I, 1-5: relecture analytique / TEMPLE / 17-10-2019
GENÈSE I, 1-5: relecture analytique / TEMPLE / 17-10-2019

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 20:20

Très intéressant séminaire dijonnais, organisé par l'ANPF (http://www.anpf-asso.org) .

Conférence: "VIOLENCE, DÉCRYPTAGE DU MIME".

Participants nombreux (700!), attentifs et chaleureux, questions pertinentes, multiples contacts pour "une suite", organisation parfaite, et jusqu'au repas exquis!

SUPPORT DE LA CONFÉRENCE

SÉMINAIRE ANPF / 10-10-19 / Conf. "Violence= mème mimé"...
SÉMINAIRE ANPF / 10-10-19 / Conf. "Violence= mème mimé"...
SÉMINAIRE ANPF / 10-10-19 / Conf. "Violence= mème mimé"...

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 11:49

Le présent billet fait suite à:

http://www.taneb.org/2018/11/querulence-addendum-a-trauma/24-11-2018.html,

http://www.taneb.org/2019/01/querulence-2-addendum-2-a-trauma/04-01-2018.html

La mode (?) est à la quérulence, à la déploration, au décadentisme: sans me prononcer ici sur le fond, je rappelle que ce schème est récurrent, ancré au Mythe de l'Âge d'or et, sans doute, de la Rédemption à venir (mais... que/qui faut-il sacrifier? humour...) et... de l'âge qui vient: caricature d'élégie...

(Re)lisez ce texte de Platon (en juxta, avec le Grec en vis-à-vis) et... souriez!

THOMAS COUTURE, "Les Romains de la décadence", 1847

THOMAS COUTURE, "Les Romains de la décadence", 1847

Partager cet article

Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 23:14

SCHÈME ANALYTIQUE : MODESTE COUTEAU SUISSE (simplifié!) …

 

 

La mode et l’inclination des médias pour l’INSTANTANÉITÉ valorisent les discours convenus, modélisés à l’envi : prime à l’émotion, au ressenti, à la « petite phrase », à la victimisation, bref au PATHOS ; la validation d’une ânerie est aisée : « on se lâche, on ose parler, on ose transgresser, être « décomplexé », YOUPPIE !

 

Je rappelle ici le schème analytique, qui discerne (en identifiant et combattant les résistances à « dénouer » -  en Grec ancien, « ana » de bas en haut, en remontant, « luô *» je dénoue!) quatre strates.

 

 

 

1) LE DISCOURS CONVENU

 

Il correspond aux « postures sociales », ou plutôt aux « positions » induites par le groupe de référence (une « posture » est consciente, volontaire, une « position » l’enkystement involontaire dans un rôle opportuniste, avec le risque de « faux self ») ; ainsi,  les discours sont-ils pétris de truismes  dont l’axiomatique est décidée par la meute (« bien pensance », « grille » de lecture universaliste – « catholou **»,« catholique », on ne rit pas!), dont la fonction est de montrer son  appartenance à un groupe, une communauté : en ce sens, ce discours participe à l’ « habitus » et « narcissise » le locuteur tout en donnant des gages de vassalité aux prescripteurs.

 

 

 

2) LE PULSIONNEL

 

Dès que le contrôle s’érode (effet de meute, « mode », modélisation des médias, légitimation du compulsif, hystérisation), l’Affect éclate sous des formes de plus en plus « sauvages » (chaque jour des émissions de TV permettent d’entendre des adultes s’insulter et se blesser - « ta robe de mariage est nulle », « votre hôtel est mal tenu », les « vannes » qui font le miel/fiel des émissions d’Hannouna , Ruquier, Ardisson & Cie), d’où le redoutable impérialisme de la QUÉRULENCE  (verbale, mais aussi judiciaire -on demande « réparation » au pénal…. et au civil) validée sans la nécessaire approche scientifique.

 

 

Dans les premiers  entretiens individuels (consultations) ou collectifs (Analyse de la Pratique, Supervision), les deux premières strates occupent le terrain du discours, se confortant de leur propre antienne.

 

 

 

3) LE NON DIT PUBLIQUEMENT

 

Cette double posture publique s’efface dès lors que la personne accepte de parler « vraiment » d’elle : libérée des injonctions sociales et des inhibitions groupales, elle peut, a demi-mots puis de plus en plus lisiblement, expliciter son triple rapport de Soi à Soi, Soi à Autrui, Soi au Monde. Sous le masque apparaît, souvent comme une belle surprise, une autre personne, un peu moins jouée (« persona », en Latin , signifie « rôle ») , et l’analyse permet -soyons optimiste !- de dépasser l’apparence (l’ « eïdos » de Platon)  et de mieux discerner le Moi (« ousia*** ») .

 

 

 

4) L’INCONSCIENT

 

L’analyse croise alors des silences, des « présences en creux » : L’Inconscient joue comme un tamis qui filtre -et heureusement!- les aspérités du monde, des blessantes scories au trauma majeur : les faits et/ou leur interprétation archaïque sont recouverts d’un voile d’oubli (déni / dénégation / scotomisation / amnésie…) invisible mais actif (phobies, décompensations, etc …) .

L’analyse peut amener à « dire autrement » le Passé (cf. « Secrets de famille », sur ce blog…), de discerner les rails qui subrepticement vous inhibaient et, au mieux, de s’autoriser à mieux explorer le triple rapport cité plus haut...

Le texte en .pdf et... sur fond blanc!

SCHÈME ANALYTIQUE (simplifié!)
SCHÈME ANALYTIQUE (simplifié!)
SCHÈME ANALYTIQUE (simplifié!)
"Tout le monde ment..."

"Tout le monde ment..."

Partager cet article

Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 06:58

Cher.es collègues,

voici le support de la conférence de jeudi. Le propos était d'analyser l' alchimie d'une posture enseignante qui induit et favorise l'épistémophilie, le goût des terras incognitas et de l'Altérité, réitérant -si tant est qu'elle ait eu lieu...- la fonction de Tiers Séparateur (cf. http://www.taneb.org/2019/05/irtess/tiers-separateur-2/06-05-2018.html ) qui ouvre des portes de sortie et évite la tentation de l'homéostasie dans la Dyade.

Le concept exploré est celui de "paréidolie": le cerveau s'ingénie à trouver sens et forme dans une image d'abord floue. "Écouter" une personne, la suivre, c'est parier sur une émergence de sens, d'aventure culturelle, d'Altérité plaisante, et... c'est la condition sine qua non de l'inévitable "travail" pour y accéder. Encore faut-il produire des signifiants joyeux, loin des si tentantes quérulences...

Merci de votre connivente écoute, sur un sujet complexe, encore à défricher...

 

PS. Un lecteur avisé me signale que "PARÉIDOLIE" est l'anagramme de "DÉPLOIERAI"... Joli, n'est-ce pas?

Orion

Orion

ÉPISTÉMOPHILIE / PARÉIDOLIE / CHÂLON / 16-05-2019

Partager cet article

Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 18:04

Salut à vous!

Cours particulièrement délicat (d'où les modifications...): le propos est de montrer la complémentarité dialectique entre une nécessaire "DYADE" & un non moins nécessaire "TIERS SÉPARATEUR": les enjeux sont l'apprentissage et l'ouverture à l'Altérité, à l'appétence des terras incognitas et donc à la "coloration" de l'Autre, tout en restant sécure...

La Clinique regorge d'exemples d' "enfants mélancoliques", bien dressés jusqu'à l'implosion, et d" 'enfants rois", dans l'immédiateté pulsionnelle, sans foi ni loi...

Je précise à nouveau qu'il est question ici de "fonctions", de "postures", donc... pas nécessairement de "masculinité" ou de "féminité" intrinsèques, même si la grammaire dit "UNE" dyade et "UN" Tiers séparateur! Je laisse l'essentialité des fonctions à votre réflexive appréciation (joyeux débats en perspective sur les poids respectifs du biologique et du culturel...) ...

... pour celles/ceux qui ont envie de comprendre le lourd... j'expliquerai si besoin...

IRTESS / "TIERS SÉPARATEUR" 2 / 06-05-2018
Andromaque, Hector et Astyanax...

Andromaque, Hector et Astyanax...

Plusieurs niveaux de compréhension... Chers analystes, fouillez...

Plusieurs niveaux de compréhension... Chers analystes, fouillez...

Partager cet article

Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 13:01

Petit (!) tableau, histoire de clarifier les positions et les postures... Les intersections entre problématiques cognitives et psychologiques sont  superbement (!) toxiques...

À méditer! 

ERREUR / FAUTE / PÉCHÉ -séminaire 2019-
ERREUR / FAUTE / PÉCHÉ -séminaire 2019-
Pesée de l'âme. Papyrus d'Hounefer (1310 av. JC)

Pesée de l'âme. Papyrus d'Hounefer (1310 av. JC)

Partager cet article

Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 19:38

Boîte à outils: suite!

le propos est de sérier les pistes pour, dans une équipe, verbaliser au mieux les émotions, pensées d'abord comme "singulières" et qui émergent ensuite  "plurielles"...

Mexique...

Mexique...

Corps d'Hector ramené à Troie (sarcophage romain, 190 après JC)

Corps d'Hector ramené à Troie (sarcophage romain, 190 après JC)

Partager cet article

Repost0
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 06:51

Chère vous, chers vous,

voici le support de la conférence. 

Le propos était de présenter à la fois les "maux" souterrains et lointains qui, dans toutes les familles, induisent dettes, honte, modélisations et esquives, dans un ballet parfois mortel, et... les "bévues" : anodines au quotidien, elles peuvent se chroniciser et déclencher l'Enfer... 

Il est troublant d'entendre un tel discours, chacun évoquant in petto son Histoire. Heureusement les belles connivences et... la Culture sont de bien plaisants et utiles dispositifs pare-incestueux... Et vous fûtes un public complice et chaleureux!

TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019
TOXICITÉS FAMILIALES / Séminaire IRTESS / 27-03-2019

Partager cet article

Repost0