Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 06:58

Cher.es collègues,

voici le support de la conférence de jeudi. Le propos était d'analyser l' alchimie d'une posture enseignante qui induit et favorise l'épistémophilie, le goût des terras incognitas et de l'Altérité, réitérant -si tant est qu'elle ait eu lieu...- la fonction de Tiers Séparateur (cf. http://www.taneb.org/2019/05/irtess/tiers-separateur-2/06-05-2018.html ) qui ouvre des portes de sortie et évite la tentation de l'homéostasie dans la Dyade.

Le concept exploré est celui de "paréidolie": le cerveau s'ingénie à trouver sens et forme dans une image d'abord floue. "Écouter" une personne, la suivre, c'est parier sur une émergence de sens, d'aventure culturelle, d'Altérité plaisante, et... c'est la condition sine qua non de l'inévitable "travail" pour y accéder. Encore faut-il produire des signifiants joyeux, loin des si tentantes quérulences...

Merci de votre connivente écoute, sur un sujet complexe, encore à défricher...

 

PS. Un lecteur avisé me signale que "PARÉIDOLIE" est l'anagramme de "DÉPLOIERAI"... Joli, n'est-ce pas?

Orion

Orion

ÉPISTÉMOPHILIE / PARÉIDOLIE / CHÂLON / 16-05-2019

Partager cet article

Repost0

commentaires